Litige à l’hôtel, défendez vos droits

En effet, comment pourriez-vous défendre vos droits dans le cadre d’un séjour à l’hôtel si vous ne les connaissez pas. Il faut savoir que parmi les hôteliers, il y en a qui ne sont pas à 100% honnêtes, et s’ils savent que vous ne comprenez rien à rien à vos droits, ils pourraient en profiter, à vos dépens. Aussi, informez-vous le plus possible en la matière, si vous voyagez souvent, si vous êtes célibataire et si vous vous déplacez avec votre famille.

Quels sont ces droits ?

Parlons d’incendie ou de fuite d’eau dans votre chambre d’hôtel. Qui en est responsable ? L’hôtelier bien sûr, et il devra dédommager vos effets personnels détériorés dans le cas de ces sinistres. Toutefois, il n’est tenu à rien si vous êtes à l’origine du désastre, par exemple, si c’est une cigarette que vous avez fumée qui a provoqué l’incendie. Ou en encore en cas de force majeure, dans le cas où si c’est une foudre qui est tombée sur l’hôtel et a été à l’origine de l’incendie.

Votre séjour prend fin

Vous allez quitter l’hôtel, souvenez-vous que vous devez libérer votre chambre en fin de matinée. Mais, si pour une raison personnelle, vous ne pouvez le faire que plus tard, arrangez-vous avez l’hôtelier, peut-être moyennant finances. Lors du paiement, l’hôtelier doit vous remettre une facture mentionnant la date, la raison sociale et l’adresse de l’établissement, sa catégorie, le numéro de votre chambre et la durée de votre séjour, vos noms complets et vos coordonnées, les tarifs appliqués, les services, prestations et taxes et enfin la somme que vous devez payer. Vérifiez que tout est précis et que la note soit complète, car en cas de contestation, cette facture ne serait pas valide ni recevable.